Assurance voyage tour du monde

Pourquoi souscrire à une assurance voyage avant son tour du monde ?

Un tour du monde est un voyage long, de nombreux pays son visités et l’on s’expose évidemment à pas mal de risques. Accidents, maladies, vols, agression…

Si vous pensez donc partir à en tour du monde, vous ne pourrez donc pas ne pas penser à la question de l’assurance voyage pour votre projet. En effet, beaucoup font l’erreur de croire qu’il ne peut pas leur arriver grand-chose en voyage. On ne peut malheureusement rien prédire. Du coup, découvrez pourquoi l’assurance voyage peut être indispensable pour un tour du monde.

Sécurité sociale et carte bancaire

Sachez que votre sécurité sociale ne vous servira qu’en France et en Europe. SI vous quittez le continent elle ne vous sera d’aucune utilité.

Beaucoup l’ignorent encore également mais si vous achetez vos billets d’avion avec votre carte bancaire, vous disposez déjà d’une assurance voyage qui vous couvrira pendant les 90 premiers jours de votre aventure. Ensuite les conditions dépendent de votre carte, n’hésitez donc pas à vous renseigner.

Le remboursement des frais

De graves problèmes peuvent survenir lors de votre tour du monde : une chute lors de votre séjour en montagne, une terrible morsure d’animal… des accidents qui peuvent nécessiter une hospitalisation d’urgence.
Sachez que les frais médicaux peuvent coûter très cher, c’est le cas par exemple aux Etats-Unis où une hospitalisation peut rapidement endetter toute la famille. De ce fait, une souscription à une assurance voyage peut vous avancer le montant requis à vos frais.

Dans certains cas, il se peut également que vous deviez vous faire rapatrier dans votre pays pour recevoir vos soins. Un rapatriement encore couvert par votre compagnie d’assurance.

Voyager tranquille

C’est certainement la raison qui vous poussera à souscrire à une assurance voyage. En effet, il est toujours super de voyager en sachant qu’on n’a pas à se soucier des frais supplémentaires en cas d’accidents ou d’urgences. De quoi profiter pleinement de son tour du monde quand on sait que notre compagnie d’assurance nous couvre.

Assurance voyage mondial

L’état des bagages

Il peut arriver que vos bagages ou vos objets de valeurs subissent des dégâts lors de leur transport en avion, qu’on vous les vole dans votre location de vacances en bord de mer, ou encore qu’ils disparaissent dans un feu ou lors d’une inondation. Une nouvelle pas si mauvaise que ça quand vous savez que vous vous êtes souscris à une assurance voyage. Cette dernière se chargera de vous rembourser toute ou partie du montant total de vos affaires. Veillez toutefois à bien les conditions lors du choix de votre assurance car la couverture de votre matériel dépendra de l’offre que vous aurez choisi.

* Texte à titre indicatif seulement

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comment assurer sa carte bancaire pendant le voyage ?

Vous prévoyez de voyager loin ? Avez-vous déjà réglé votre assurance voyage ? Vous vous demandez peut-être pourquoi faire. Sachez que c’est important. Votre simple carte bancaire ne vous couvre pas autant que vous le pensez. Il faut vous procéder à l’assurer au maximum pour vous tenir hors danger et hors imprévus une fois que vous êtes à l’étranger. À travers cet article, nous vous expliquons l’utilité et nous vous guidons comment faire.

En voyage, une simple carte bancaire ne suffit pas

Sur votre carte bancaire, il y a sans doute pas mal de chose dont vous ignorez encore.

Sachez qu’en voyage, elle ne vous suffit pas et ne vous suffira jamais. Faites bien attention, car le fait de se reposer, rien que sur sa carte bancaire peut certainement vous réserver de mauvaises surprises. Pour le cas d’une annulation de voyage lors d’un décès, d’une grave maladie ou d’un sérieux accident, le secours sur piste ne s’élève que jusqu’à 12.000 € par an alors que si vous essayer de parcourir les frontières hors d’Europe comme aux Etats-unis, en Asie ou encore en Afrique du Sud, votre seul séjour d’hospitalisation peut vous coûter près de la moitié de ce montant soit jusqu’à 7.500 €. De plus, lorsqu’un sinistre vous arrive, vous devez prévenir de l’annulation de votre voyage au moins 48 h après le sinistre.

cartes

Les autres garanties d’une carte bancaire sont limitées

À part l’annulation d’un voyage, les autres garanties de votre carte bancaire pour vos séjours à l’étranger sont très très limitées.

Une carte Gold et encore moins une simple carte mastercard classique ou une carte visa ne couvre que l’assistance médicale, le rapatriement d’un enfant de moins de 15 ans, le rapatriement famille accompagnante, la prise en charge des frais de retour en cas de décès, les frais médicaux et l’hospitalisation à l’étranger, l’assistance juridique en cas d’infraction aux lois et règlements locaux… et tout cela pendant seulement une période limitée de 3 mois soit de 90 jours au maximum pour une carte bancaire classique et de 6 mois ou de 180 jours pour une carte en or. Au-delà de ces limites, vous devez débourser de vos propres poches en cas de sinistre. Avec la simple carte bancaire donc, que ce soit une simple carte bancaire classique ou Gold, votre voyage n’est donc jamais assuré à 100 %.

voyage

Comment faire alors pour assurer sa carte bancaire ?

La meilleure des solutions pour assurer votre carte bancaire une fois en voyage, c’est de vous souscrire à une assurance voyage complémentaire.

Sur ce, vous êtes tout à fait libre de choisir l’assurance voyage qui est la plus adaptée à vos attentes, besoins et budget. Plus qu’une carte bancaire, vous bénéficiez de plus nombreux avantages avec l’assurance voyage . Premièrement, les plafonds de garanties sont très élevés et c’est primordial lorsque vous traversiez les frontières d’un pays mondialement riche comme les USA. Vos frais de santé vous seront également remboursés à un plus haut niveau. Et surtout, votre carte bancaire avec une assurance voyage en complément fonctionnera avec le principe des franchises qui s’étale de 11.000 €. Et votre voyage ne sera plus limité de 3 mois. Vos bagages seront garantis contre le vol, la destruction ou encore la perte. À part cela, vous bénéficiez d’une annulation ou d’une interruption de séjour avec un remboursement des dépenses non encore consommées, mais qui ont déjà été payées comme la fin d’une semaine de location par exemple, et d’une couverture en cas de retard d’avion (à chaque heure de retard).

Êtes-vous enfin convaincu d’assurer votre carte bancaire ? Sachez que c’est irrévocablement une obligation pour voyager dans les pays comme les USA , dont certains circuits sont disponibles ici, le Canada, le Japon, l’Australie ou encore la Nouvelle-Zélande où les frais médicaux peuvent plafonner à un très haut niveau.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Tout ce qui concerne l’assurance lors d’un prêt bancaire

Une assurance est toujours exigée par les banques lors d’un prêt bancaire pour éviter les risques de non-paiement des dettes. Ce sujet concernant une assurance prêt banque est souvent difficile pour les gens, alors si vous aussi vous êtes un amateur dans le domaine, voici quelques réponses aux questions qui vous intriguent.

Est-on obligé de faire appel à une assurance lors d’un prêt ?

Légalement, l’assurance n’est pas obligatoire, mais les banques l’exigent souvent surtout lors d’un crédit immobilier. En effet, pour avoir une garantie de remboursement en cas d’éventuels problèmes tels que le chômage, l’invalidité ou encore le décès, les banques imposent cette condition.

Peut-on refuser l’assurance de groupe que la banque prêteuse propose ?

Oui, un client peut refuser la proposition d’assurance de groupe de la banque prêteuse et il est libre de choisir son assureur d’après la loi Lagarde instaurée depuis 2010. On peut distinguer différents types d’assurances que l’emprunteur peut choisir. À noter que la banque n’a pas le droit de refuser l’assurance proposée par le client si celle-ci présente des garanties comparables à la sienne.
Est-on obligé de déclarer dans le questionnaire santé tous nos maladies lors d’une procédure d’un contrat d’assurance pour un prêt ?
En effet, le questionnaire santé est important pour l’assurance lors d’une procédure d’un contrat, car si le client est sous traitement médical, il serait peu probable que l’accord soit fait. Ainsi, le client est obligé de répondre avec exactitude à tous les questionnaires santé, dans le cas contraire, l’assureur peut procéder à l’annulation du contrat.

 

assurance prêt bancaire

Est-il possible d’obtenir un prêt et une assurance si on est malade ?

Il y a ce qu’on appelle la convention AERAS qui a été particulièrement dédiée aux individus ayant un important risque de santé. La convention permet à ces personnes d’obtenir un prêt et d’accéder aux assurances.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comment fonctionne une assurance auto ?

Il est plus judicieux de connaitre et d’analyser certains points avant de s’engager à souscrire un contrat d’assurance auto. Il est donc nécessaire de vérifier la teneur du contrat. Il est également capital de vérifier quelles sont les conditions posées par l’assureur pour une assistance dépannage, de connaitre les cotisations et les garanties optionnelles.

Les offres d’assurance auto

Il est certain que les formules proposées par les assureurs présentent une grande différence, les unes des autres. Pourtant, il existe tout de même des similarités qui permettent de les comparer. En général en France, il existe deux types de contrats d’assurance auto, à savoir l’assurance tous risques et l’assurance au tiers. Comme son nom l’indique, l’assurance tous risques propose une couverture optimale, plus précisément, elle couvre tous les risques que pourrait endurer l’assuré. Plus généralement, elle comprend les recours et la protection juridique, les incidents climatiques, les bris de glace, la tempête, l’incendie, les garanties de vol et la responsabilité civile. Tandis que l’assurance au tiers ne couvre que certains dommages. Notamment, les dommages subis par le véhicule et le tiers. Le conducteur n’est ici soumis à aucune couverture. Dans le cadre d’une franchise, si un sinistre survient, l’assureur n’est pas toujours dans l’obligation de rembourser intégralement l’assuré. Il va de soi qu’une partie des éventuels frais de réparation sera à la charge de l’assuré. Il faut noter que la franchise entre en ligne de compte du montant de l’assurance. C’est pourquoi il est capital de bien s’informer et de mesurer ses besoins avant de signer tout contrat d’assurance.

assurance auto antique

Modalités de remboursement et primes de contrats d’assurances auto

Il est sans conteste que le remboursement varie d’une compagnie d’assurance à une autre. Il est toujours conseillé de bien faire une analyse du contrat. Pour pouvoir bénéficier d’une compensation en cas de vol ou autre, il est indispensable de porter plainte au sein du commissariat et informer, par la suite, l’assureur. Il y va que certains contrats disposent des exclusions de garantie ou encore des évènements qui ne sont pas pris en charge par le contrat d’assurance auto comme la conduite en état d’ivresse. Afin d’éviter tout litige avec la compagnie d’assurance, l’assuré est tenu de respecter ces modalités. En termes de primes de contrats d’assurance auto, elles sont fixées selon trois variables importantes. Le profil du conducteur assuré, les particularités techniques de la voiture et le lieu d’habitation ainsi que la circulation habituelle de la voiture sont à considérer. Un modèle statistique sera donc établi par l’assureur sur ces variables pour déterminer les primes des contrats d’assurance auto.

https://www.youtube.com/watch?v=CoCzspAOVac

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comment éviter les dommages causés à votre habitation en hiver?

Avec l’avènement des jours froids de l’hiver, une habitation risque de subir plusieurs dommages comme les infiltrations et les fuites d’eau, les débordements des sanitaires entre autres dégâts fort nuisibles et très coûteux  Le mieux est de prévenir de tels risques en se préparant à l’avance pour faire face à tout dégât susceptible de surgir au moment des grands froids et des jours venteux, pluvieux ou neigeux. Surtout si on sait que les dégâts dus à l’eau, au vent constituent plus des deux-tiers des réclamations présentées par les propriétaires occupants à leurs assureurs.

Les mesures qui s’imposent en hivers

Afin de s’épargner des tracas et des dépenses inutiles et onéreuses, il n y a pas mieux que de bien préparer sa maison pour la saison hivernale. Un peu d’entretien, quelques réparations et le tour est joué !

Au cours de la saison hivernale, une maison est sujette à de nombreux risques à commencer par le gel de la tuyauterie. En effet la plomberie, la tuyauterie et les sanitaires peuvent éclater notamment si la période de gel dure pour un long moment. En prévision de la saison hivernale et pour éviter ces désagréments il est conseillé de poser une gaine sur les tuyaux les plus exposés ou adopter les câbles chauffants pour combattre le gel susceptible de condamner la tuyauterie ou encore mettre en place un système de chauffage dans le vide sanitaire pour maintenir la température ambiante entre 10 et 15 C°. De même si la chasse d’eau de la toilette coule sans arrêt, il faut ajuster le dispositif de prise d’eau pour réduire les factures d’eau, et d’autre part éviter d’importants dégâts si le réservoir venait à déborder.

Les inondations représentent un grand danger notamment à la suite de pluies diluviennes ou le dégel de la neige, et de ce fait certaines précautions s’imposent. Si les descentes pluviales sont raccordées au réseau d’égout de l’habitation il faut les débrancher en coupant le tuyau de descente à environ 23 cm du raccordement aux égouts. Par la suite il est nécessaire de boucher le tuyau d’égout vertical et brancher une rallonge de gouttière qui écoulera l’eau plus loin. Afin de protéger les fondations de la maison il est impératif de dégager la zone environnante en pelletant la neige.

D’un autre côté, il est important de veiller à la ventilation de l’entretoit même en plein hiver afin d’éviter l’apparition de tâche d’humidité qui peuvent se transformer en masse de glace, non pas à l’extérieur mais cette fois à l’intérieur de la maison, ce qui risque d’être fort dommageable. Il est donc important d’éviter l’infiltration de l’air chaud dans cette partie de la demeure d’où la nécessité de colmater les fissures, les trappes ou toute autre ouverture non étanche.

L’hiver est également la saison qui incite la vermine à chercher refuge notamment sous la toiture et dans les sous-sols, et s’attaque au bois, aux matériaux d’isolation entre autres. De ce fait la solution qui s’impose est d’obstruer tous les passages menant au domicile. Il faut penser à inspecter l’habitation pour boucher tous les trous où elle peut se faufiler, de même il est nécessaire de mettre un grillage ou un clapet devant les ventilateurs, la sécheuse, le système de plomberie.

Et enfin il faut penser à couper les branches des arbres trop proches de la maison pour qu’elles ne causent pas de dégâts une fois alourdies de neige.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Histoire de l’assurance

Le besoin de s’assurer parait aujourd’hui évident à tout un chacun

Nul n’oserait s’aventurer sans avoir pris soin de se protéger. Mais l’assurance a-t-elle toujours existé ou bien est ce que c’est devenu un besoin au fil des siècles et des années ?

L’assurance est le droit de pouvoir être couvert en cas de sinistre provenant de son fait ou du fait d’autrui. Mais comment les populations ont-elles ressenti ce besoin ? Les premières traces de contrat d’assurances datent de 2000 ans avant Jésus Christ environ. Le monde était à peine à l’aube de l’écriture et pourtant une stèle de cette époque a été retrouvée sur le site de Babylone montrant un contrat entre des agriculteurs qui perdaient leur récolte et la possibilité qu’ils avaient de suspendre le règlement de leur prêt ou bien d’obtenir une compensation pour leur récolte perdue.  On considère aujourd’hui ce monument comme la base d’un premier contrat d’assurance.

A l’époque de la Grèce antique, ensuite, les transports par mer se sont multipliés. Les navigateurs signaient des contrats avec des prêteurs de fonds. Cela leur permettait de financer leur voyage. Si tout se passait bien, le transporteur, en revenant, remboursait le prêteur avec un fort taux d’intérêt. S’il y avait un problème quelconque, les prêteurs perdaient non seulement la mise de fonds mais également les intérêts. Il s’agissait donc également d’une sorte de contrat d’assurance contre les risques et pour le financement d’un projet.

Au moyen âge certains regroupements d’artisans avaient choisi de collecter auprès de leurs membres des sommes d’argent qui devaient servir, à chacun d’entre eux, à reconstruire des ateliers si le leur avait été détruit par le feu. On trouve dans cette collecte une première expérience de mise en commun de fonds pour le droit de chacun.

Puis ce genre de pratiques s’est généralisé, en particulier avec l’arrivée de la marine marchande aux alentours du quinzième siècle. Les armateurs ne prenaient la mer, qui, à l’époque, était le seul moyen de communications et d’échange, que s’ils étaient certains d’obtenir une compensation en cas de perte des marchandises transportées. Ces pertes pouvant être liées soit à des éléments naturels (déchaînement de la mer, tempêtes) ou des éléments extérieurs comme les pirates.

Compagnie d’assurance auto

C’est avec l’époque moderne que les compagnies d’assurance auto et habitation telles que nous les connaissons sont apparues. Le système s’est perfectionné en faisant cotiser des personnes pour un risque éventuel. La totalité des cotisations étant conservée par la compagnie et servant, quand nécessaire, au règlement du litige effectif constaté. De nombreux autres choix de cotisations se sont alors développés et proposent désormais de couvrir tout risque possible ou imaginaire. Ainsi, il est possible d’assurer des véhicules, des maisons, mais aussi des travaux entrepris, des animaux, des biens de toute sorte, des biens immatériels comme des fonds de commerce. Des risques de santé, d’accident du travail etc.

Chacun cherche à profiter au maximum des risques qui peuvent exister et s’en protège grâce aux assurances.  Mais cette course à l’assurance a désormais atteint des niveaux ignorés jusqu’alors et impensables il y a quelques années. Ainsi les assurances que prennent les joueurs de football ou de tennis par exemple pour assurer leur jambe, leur pied, leur bras, pour des montants astronomiques. Il y a même eu en Angleterre une mode pour s’assurer contre les risques d’enlèvements par des extra terrestres.

www.assur360.ca

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Impasse chez les courtiers en assurance de dommages Québec

Intact assurance l’un des leaders en assurance de dommages au Québec, vient d’acquérir Axa assurances l’autre leader dans le courtage en assurance de dommages au Québec. Les courtiers en assurance de dommages  du Québec devraient être inquiets suite à cette transaction qui aura un impact négatif  notamment chez les courtiers et les consommateurs du Québec. L’intégration de ces deux majeurs qui deviennent une entité, donc un joueur de moins, donc une offre de moins de la part des courtiers en assurance aux consommateurs Québécois.

Plusieurs cabinets en assurance de dommages avaient au cours des dernières années centralisés la majorité de leur volume d’affaires chez ces deux assureurs. Cette transaction fait en sorte que ces cabinets viennent de se retrouver avec une forte concentration de leur volume d’affaires chez un assureur d’où l’on peut certainement avancer dans plusieurs cas que cette concentration sera au-delà de 60% de leur ‘’ business’’ concentré chez un seul assureur. Certains d’entre eux n’auront qu’un assureur à offrir aux consommateurs, donc un seul produit à offrir. Dans la définition même du courtier en assurance de dommages n’est-il pas celui qui doit offrir plusieurs produits à ses clients et ce, chez des assureurs différents. L’avenir du courtage en assurance de dommages est- elle menacée au Québec? Les courtiers sont-ils condamnés à devenir des agents en assurance de dommages? Cette consolidation ou centralisation de volumes d’affaires qui dans certains cas ont débuté bien avant cette fusion de ces deux leaders, ne deviendra t-il pas le Talon d’Achille des courtiers au Québec? Et le consommateur dans tout ça…..

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Camion du voisin qui capote avec mon VTT à l’intérieur de sa boîte, mon assurance ou celle du voisin?

Question : Mon voisin  qui a prêté  son véhicule tout terrain à un ami qui  a capoté avec son camion qui transportait le VTT,  me demande si les dommages causés à son VTT et  dont les dommages s’élèvent à 5,000$,( le VTT n’est pas assuré )si mon  ami  a une assurance responsabilité civile sur son camion, est-que l’assurance de mon ami va m’indemniser pour les dommages causés  au VTT?

Continuer la lecture de Camion du voisin qui capote avec mon VTT à l’intérieur de sa boîte, mon assurance ou celle du voisin?

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Assurance véhicule récréatif: effets personnels transportés

Je suis propriétaire d’un véhicule récréatif  communément appelé VR ou motorisé et je transporte dans mon véhicule différents biens personnels que j’apporte de la maison ( tv, système de son, vêtements, canne à pêche, ordinateur etc… la valeur de ces biens se chiffre à quelques milliers  dollars, est-ce que ces biens sont couverts sur ma police d’assurance  habitation?

Continuer la lecture de Assurance véhicule récréatif: effets personnels transportés

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Accident de motocyclette: assurance pour les vêtements endommagés

Question : J’ai eu un accident de moto récemment et mes vêtements en cuir et mon casque ont été endommagés. Est-ce que je dois poursuivre le propriétaire de la motocyclette responsable de l’accident pour récupérer les dommages qui s’élèvent à 900.$

Continuer la lecture de Accident de motocyclette: assurance pour les vêtements endommagés

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Blog de l'assurance au Québec